Urgences Habitat

06 36 86 81 92


Faire Vivre et respecter le droit d'habiter pour tous !


En Essonne un ensemble de partenaires (services de l’État, procureur de la République, collectivités territoriales, entreprises et organismes publics) a signé le 6 décembre 2016

 

une charte afin de lutter contre les implantations illégales de caravanes, de résidences mobiles, de mobil-homes, de baraques et de constructions.

 

La mise en œuvre de cette charte ne peut qu’inquiéter.

 

Des associations accompagnant des personnes vulnérables économiquement et/ou du fait d’un mode d’habitat différent se sont mobilisées. Elles rappellent la nécessaire prise en compte du principe de proportionnalité maintes fois rappelé par la jurisprudence européenne et nationale qui met en balance les règles d’urbanisme et/ou de propriété, au regard du droit à la vie privée, familiale et du domicile. De plus, les tribunaux doivent tenir compte des besoins en habitat spécifique pour certaines populations habitantes des territoires. En ce sens les aires d’accueil, destinées aux personnes de passage, ne répondent pas à ce besoin !

 

En Essonne les difficultés d’habitat ainsi que leurs conséquences sont connues de longue date par les pouvoirs publics. Ont été recensés 1025 terrains sur lesquels vivent des gens du voyage sur 86 communes, en moyenne depuis dix-neuf ans (les plus anciennes datent de 1950) et en majorité en secteur à urbaniser (10 %) et urbains (42 %). Seulement 40 % des terrains sont raccordés à l’eau, à l’électricité et à l’assainissement ! Les installations en secteur agricole (16 %) et naturel (32 %) sont plus récentes et en essor car des ménages décohabitant, et ayant toujours vécu dans le département, ne trouvent pas d’autres solutions faute de moyens.

 

C’est pourquoi, au travers de cette pétition, en tant que citoyens concernés, nous aussi nous dénonçons cette charte.

 

Nous sommes opposés à la criminalisation d’habitants de caravanes, de baraques, de mobil-homes sur des terrains non prévus à cet effet, qui vivent ainsi faute d’accès à une solution alternative de logement ou à un habitat adapté à leurs besoins.

 

 

Nous la dénonçons quand les collectivités sont responsables de ces situations car elles ne respectent pas le code de l’urbanisme, en interdisant d’habiter en caravane sur leurs territoires, et quand elles refusent de le prévoir.

 

 

 

 

 

Nous estimons que la mise en œuvre de cette charte ne participera qu’à accroître les difficultés de milliers de ménages essonniens. Cela risque de se reproduire dans d’autres départements, alors que cela ne participe qu’à aggraver l’indignité des conditions de vie des ménages sur leurs terrains lorsqu’ils se voient refuser l’accès aux besoins fondamentaux que sont l’eau et l’électricité. Pire encore, cela peut conduire à mettre à la rue des familles enracinées en Essonne qui seront victimes d’expulsions incessantes et contraintes à l’errance.

 

C’est pourquoi, nous attendons que des dispositifs efficaces, associant l’ensemble des acteurs du territoire, soient mis en œuvre pour répondre au droit à un habitat digne et adapté à tous dans le département.

Associations signataires de cette pétition : ADGVE (Association Départementale Gens du Voyage de l'Essonne)- ANGVC - FNASAT Gens du Voyage - Fapil - Collectif Romeurope - Collectif Internement Essonne - Fondation Abbé Pierre - CNACI - Fédération des Centres sociaux - Halem - France Liberté Voyage - AGP - Aumonier National des gitans et Gens du Voyage catholiques - Relier - Syndicat de la magistrature - Solidarités Nouvelles pour le Logement Essonne - UFAT (Union Française des Associations Tsiganes)- Association protestante des amis des Tsiganes - ASAV - ASNIT - FNARS IDF - Fédération protestante de France - Fédération Entraide Protestante - La vie du Voyage - La ligue des droits de l'homme - Association de solidarité en Essonne pour les familles roumaines - URIOPPS 



Hommage aux nomades internés dans le camp de Montreuil-Bellay

C'est une réalité encore trop peu connue, mais des camps d'internement de Tsiganes ont été administrés par les Français lors de la Seconde Guerre mondiale. C'est le cas de celui de Montreuil-Bellay, dans le département du Maine-et-Loire. Entre le 8 novembre 1941 et le 16 janvier 1945, un millier de Tsiganes y ont été internés parce que le gouvernement français les considéraient comme dangereux. ...lire la suite

par Laure DAUSSY


Docu-BD


*En cas de problème avec votre commande, vous pouvez contacter la DIHAL au 01 40 81 33 60 ou 61

Scolarisation


Kbis, RSI,

Annuaire des marchés en France...

Retrouvez tous les services utiles

pour votre entreprise !



Carte des Aires d'accueil de l'Essonne

Dernière mise à jour : octobre 2016


Toutes les aires d'accueil de France

sur votre téléphone !

 

Téléchargez l'application de l'ANGVC



Vidéos à voir


Réseaux sociaux


 

Expulsion
de Bièvres

Expulsion Bièvres


…nous avons toujours besoin de vous !

Plus que jamais, l'ADGVE sollicite votre aide afin de poursuivre l'action qu'elle mène depuis plus de 40 ans, à savoir :

  • la reconnaissance et la prise en compte des populations Tsiganes, Gens du Voyage et des familles ayant le même mode de vie que celles-ci dans les politiques publiques, sociales, sanitaires, scolaires, économiques, culturelles et urbaines.
  • la promotion sociale, économique et culturelle de ces populations.
  • l’amélioration et la valorisation des relations et des échanges entre les Gens du Voyage et l’ensemble de la population à travers la mise en œuvre d’actions adaptées.

Alors, si vous vous sentez concernés par la situation des "Gens du Voyage" dans notre pays et que vous souhaitez agir pour, un jour, voir changer les choses :


Adhérez


 

Pour 10€

  

Par cette adhésion vous devenez membre de ­l’ADGVE. Ce statut vous permet de participer aux assemblées générales, d’être éligible au Conseil d’Administration et de prendre part aux votes lors de l’Assemblée Générale annuelle et ainsi participer aux prises de décision.

 

Faîtes un don


66% déductible

de vos impôts*

(60% pour les entreprises)

*Reconnue organisme d’intérêt général ayant un caractère social et philanthropique depuis le 16/06/2011, l’ADGVE est habilitée à délivrer un reçu fiscal ouvrant droit à une réduction d’impôt prévue par les articles 200-1-b et 238 bis-1-a du CGI.

 

Diffusez l'info


En parler

c'est aussi agir !


Faire connaître notre action au plus grand nombre est aussi stratégique pour nous. Alors soutenez-nous :

- en "aimant" la page Facebook de l'ADGVE,

- en partageant cette page sur les réseaux sociaux que vous utilisez / par mail,
- parlez de nous à un maximum de personnes autour de vous,

Parrainez


Votre notoriété au service d'une cause


Pour faire entendre notre parole, nous avons besoin de relais médiatiques.

Alors si vous êtes une "personnalité", que votre agenda vous le permet et que le coeur vous-en dit, aidez-nous à porter notre message de droit au respect et à l'égalité de traitement pour les Gens du Voyage.

 


Pour adhérer, téléchargez puis imprimez ce document :


Télécharger
bulletinAdhésion.pdf
Document Adobe Acrobat 653.1 KB

Pour faire un don, téléchargez puis imprimez ce document :


Télécharger
BulletinDon.pdf
Document Adobe Acrobat 740.2 KB

Partagez cette page

sur Internet :


E-mail

Réseaux sociaux

Contactez l'ADGVE :


ZI de l'églantier

16, rue du bel air

CE 45 44

91090 Lisses

Tél. : 01 60 86 09 50

Fax : 01 60 86 09 49

adgve@wanadoo.fr